Planter des poireaux : quelques conseils pratiques

Planter des poireaux : quelques conseils pratiques

Parmi les cultures les plus présentes au potager, on retrouve le fameux poireau encore surnommé l’asperge du pauvre. Connu pour sa richesse en fibre et son faible teneur en calories, le poireau est aussi une véritable source de vitamines et de minéraux. Sa culture n’est pas aussi difficile qu’on le croit surtout lorsque les méthodes sont bien suivies. 

L’emplacement des poireaux 

Il n’y a pas vraiment de bon endroit pour Planter des poireaux. C’est à vous que revient la responsabilité de créer un espace favorable au bon développement de votre culture. Pensez néanmoins à ne pas priver vos poireaux de la lumière du soleil sans pour autant trop les exposer à la chaleur. Dans de telles conditions, ils risquent de ne pas grossir comme vous le souhaitez. 

A voir aussi : Comment cultiver une Aloe Vera à la maison : le guide complet

Faire grossir les pieds des poireaux 

Faire grossir les pieds de ses poireaux n’a vraiment rien de particulier. En suivant les bonnes méthodes, vous pouvez avoir facilement de beaux pieds de poireau. En principe, vous n’avez qu’à vous assurer de les planter en sillons au soleil, les fertiliser et surtout veiller au buttage. Notez cependant que les poireaux d’hiver sont généralement plus gros que les poireaux d’été. 

Le meilleur engrais pour les poireaux 

Les poireaux sont particulièrement gourmands en éléments nutritifs. Pour leur apporter tous les éléments nécessaires pour leur développement, il vous suffit de réaliser un compost complet composé de tous les éléments nutritifs dont ils ont besoin, e particulier le phosphore, le potassium et le fer. Après avoir obtenu un compost bien décomposé, vous pouvez fertiliser le sol de vos poireaux. 

A lire en complément : Les avantages de la surélévation des bâtiments

Comment semer les poireaux

Les poireaux sont des légumes qui se sèment en place entre mars et mai. C’est une opération simple qui ne nécessite aucune expérience préalable en jardinage.

Il faut bien travailler le sol pour que vos poireaux puissent avoir suffisamment de place pour grandir. Pour cela, vous devez ameublir la terre avec une grelinette ou un croc à fumier. Il faut favoriser la fertilisation et l’aération.

Pour semer les poireaux correctement, vous pouvez utiliser deux méthodes : soit le semis direct en pleine terre, soit le semis sous abri. Pour le semis direct en pleine terre, tracez des sillons peu profonds espacés tous les 25 cm environ sur toute la longueur de votre parcelle. Les grainetiers recommandent souvent deux rangs parallèles distants d’une vingtaine de centimètres chacun.

Déposez les graines dans ces sillons tous les 3-4 cm, puis recouvrez-les légèrement (environ 1 à 2 cm) de substrat fini sans trop tasser. La technique du semi sous abri permettra, quant à elle, un démarrage plus rapide car elle va créer des conditions optimales pour favoriser l’émergence rapide des pousses. Il faut aussi respecter une distance importante entre chaque graine lors du semis sous abri (5-6 cm). Dans ce cas-là, après avoir repiqué vos semis, vous devrez les laisser au chaud à l’abri des rigueurs du temps jusqu’à ce qu’ils aient atteint une hauteur d’environ 15 cm avant de les replanter en pleine terre.

Pour que vos poireaux se développent bien tout au long de leur croissance, ils ont besoin d’être arrosés régulièrement et surtout assez profondément pour assurer une hydratation optimale. Il faut aussi veiller à bien biner le sol entre chaque pied afin d’aérer la terre et favoriser ainsi un bon épanouissement. Il est recommandé de pailler votre sol avec des feuilles mortes ou autre type de matière organique pour éviter les déshydratations excessives.

Vos plants seront matures environ trois mois après le semis sous abri, soit courant juin/juillet. À votre convenance et selon la durée prévue pour votre cycle végétatif, vous pouvez attendre quelques jours supplémentaires pour avoir un plant plus volumineux qui s’adaptera mieux aux conditions extérieures. Pour ceux issus du semis directement en pleine terre, ce sera vers fin août/début septembre.

Une fois prêts, vous allez creuser des trous tous les 20-25 cm suivant vos rangées précédemment créées, puis planter délicatement chacun de vos plants, puis tasser légèrement autour. Il faudra arroser immédiatement après cette opération.

Vous savez désormais toutes les étapes nécessaires à la culture des poireaux ! Suivez ces conseils pratiques et vous pourrez déguster des poireaux sains et savoureux tout au long de l’année !

Comment entretenir les poireaux après la plantation

Une fois que vous avez planté vos poireaux, il faut les entretenir régulièrement pour qu’ils puissent se développer correctement. Voici quelques conseils pour vous aider à bien entretenir vos plants de poireaux.

Il faut bien arroser vos poireaux régulièrement. Cela permettra d’assurer une hydratation optimale et donc une croissance saine. Il faut également biner le sol entre chaque pied pour l’aérer et ainsi favoriser un bon développement des racines. Le paillage avec des feuilles mortes ou tout autre type de matière organique peut également être utile pour retenir l’humidité dans le sol et éviter les déshydratations excessives.

Il faut aussi veiller à éliminer régulièrement les mauvaises herbes qui peuvent concurrencer vos plants en nutriments et en eau. Vous pouvez utiliser un outil comme une binette ou faire cette opération manuellement avec précaution afin de ne pas endommager les racines des poireaux déjà installés.

La taille des feuilles doit être faite au fur et à mesure, car elle permet aussi aux feuilles plus jeunes situées près du cœur du plant de bénéficier davantage de lumière.

Si vous constatez la présence d’insectes nuisibles (ex : puceron), vous pouvez adopter diverses mesures naturelles telles que l’utilisation d’un mélange savonneux à pulvériser sur les feuilles, ou encore planter des plantations répulsives telles que la ciboulette, l’oignon ou le basilic qui vont à leur tour éloigner ces nuisibles.

Il faut rappeler aussi que vos poireaux auront besoin d’un bon engrais pour se développer correctement. Le meilleur type d’engrais pour les poireaux est celui riche en azote et en potassium. Vous pouvez par exemple utiliser un compost maison préparé à partir de déchets organiques tels que des restes de légumes et de fruits.

En suivant tous ces conseils pratiques, vous serez assuré d’avoir une belle récolte de poireaux savoureux !