Guide pratique : comprendre les tarifs du gaz

Guide pratique comprendre les tarifs du gaz

Le gaz fait partie des dépenses fixes d’un foyer au cours d’un mois. Les tarifs appliqués varient fortement au fil des mois et ce, d’un fournisseur à une autre. Il n’est donc pas toujours facile de comprendre les tarifs du gaz. Quel sont les différents types de tarif pour gaz ? Comment choisir son fournisseur de gaz ? Pour comprendre les tarifs du gaz, voici un guide qui vous y aidera.

Les différents tarifs du gaz

Il existe plusieurs types de tarifs applicables au gaz. Il s’agit du tarif réglementé, du tarif du marché. Cerner la différence entre ces deux types de tarification vous permet de bien comprendre cette nuance longtemps maintenue.

A lire en complément : C’est quoi la fonction pyrolyse ?

Tarif réglementé

Le tarif réglementé du gaz est le prix qui est fixé par les pouvoirs publics après propositions de la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Ce type de tarif est évolutif, et varie tous les mois. Il peut être revu à la hausse comme à la baisse, ou rester identique.

Pour déterminer l’évolution du tarif réglementé, les organismes en charge se base sur les coûts d’approvisionnement, les prix du marché de gros du gaz, les coûts de transport et de distribution. En ce qui concerne la commercialisation du gaz au tarif réglementé, seuls le fournisseur historique Engie et quelques autres fournisseurs locaux ont l’agrément pour le faire.

A lire en complément : Quel est le diamètre d'une tige filetée M8 ?

Par ailleurs, il existe 6 zones tarifaires pour le gaz en tarif réglementé. De la zone 1, la moins chère, à la zone 6, la plus chère, valables pour une consommation de 6 000 kWh par an. Les fournisseurs ont calé leurs diverses offres sur ces diverses zones. Cependant, avec Engie ou EDF, il faudra faire réellement attention, car ces fournisseurs ont adopté leur propre zonage de maisons, réservant ainsi de mauvaises surprises à leurs clients.

Tarif du marché

Le tarif du marché est celui que chaque fournisseur est libre de fixer, sans intervention de la CRE. Il est possible que le prix de marché soit fixe ou soit indexé.

Guide pratique comprendre les tarifs du gaz

Prix fixe du marché

Lorsqu’un petit fournisseur outre Engie, décide de vendre son gaz, il peut le faire à un prix fixe sur une période déterminée. Il peut être question d’une durée de 1 voire 5 ans. Ainsi, quelle que soit l’évolution du tarif réglementé,  le prix du kilowattheure fixé à la souscription du contrat ne change pas. Il ne pourra pas être revu, ni à la hausse, ni à la baisse.

Prix indexé du marché

Quant au prix indexé du gaz sur le marché, il s’agit du tarif du marché que le fournisseur indexe sur l’évolution du tarif réglementé. L’évolution du prix indexé va alors évoluer proportionnellement à celui du tarif réglementé. L’un augmentera quand l’autre augmente ; l’un diminuera quand l’autre diminue. Le même écart est conservé.

Comment choisir un tarif de gaz : le guide pratique

Avec tous ces fournisseurs de gaz qui pullulent le marché, il est parfois difficile de statuer sur une offre et de la déterminée d’emblée comme étant la meilleure. Dans ce cas, un exercice de comparaison des offres commerciales du gaz de plusieurs fournisseurs s’impose.

Pour comparer les grilles tarifaires du gaz, pensez à relever le prix du kWh HT correspondant à votre situation et le prix de l’abonnement HT sur toutes les grilles qui vous intéressent. Il est recommandé de toujours opter pour le coût hors taxe, car cela vous permet de connaître réellement le fournisseur le moins cher.

Pour la comparaison, il faut aller plus loin, et ne pas se limiter qu’aux tarifs. Prenez le soin d’analyser également les services des offres de gaz. Pour aller plus vite, employez la méthode simple, celle de l’utilisation des outils de comparaison.

Lorsque vous êtes face à une offre qui annonce -10 % ou -18 % de réduction par rapport au tarif réglementé, il n’est pas recommandé de croire que la facture totale va être réduite d’autant. Il s’agit simplement d’une réduction qui concerne uniquement le prix du kilowattheure.