Réglage du carburateur de moto : comment s’y prendre ?

Vous aimez votre moto et vous voulez qu’elle soit toujours au top de sa performance. Alors, il faut savoir régler le carburateur, cette pièce essentielle qui assure le bon dosage du mélange air-essence dans le moteur. Un carburateur mal réglé peut entraîner des problèmes de démarrage, de consommation, de pollution ou de puissance.

Chauffer le moteur et vérifier l’essence

La première chose à faire pour régler le carburateur de votre moto est de la faire chauffer. Le réglage se fait à chaud, c’est-à-dire lorsque le moteur a atteint son régime normal de fonctionnement. Pour cela, vous pouvez laisser tourner le moteur pendant une dizaine de minutes en accélérant un peu. Ensuite, vérifiez que l’essence que vous utilisez est pure et adaptée à votre type de moteur. Une essence trop pauvre ou trop riche peut fausser le réglage et nuire aux performances du moteur.

A lire aussi : Comment trouver une assurance auto ?

Localiser le carburateur et les vis

Localisez ensuite le carburateur et les vis qui vont servir au réglage. Le carburateur est généralement situé sous la selle ou sous le réservoir d’essence. Il est souvent recouvert d’un cache en plastique ou en métal qu’il faut retirer pour accéder aux vis. Les vis à utiliser sont la vis de richesse et la vis de ralenti. Ces deux vis sont souvent marquées par des lettres : R pour richesse et I pour idle (ralenti).

Régler la taille du gicleur principal

Le gicleur principal est un trou qui règle la quantité d’essence à haut régime. Il est dans la cuve du carburateur et sa taille doit être adaptée au moteur et à la puissance. Un gicleur trop petit ou trop gros va nuire à la performance. Pour choisir le bon gicleur, il faut faire des tests routiers en accélérant fort et regarder la couleur des bougies : blanche ou grise = trop pauvre ; noire ou grasse = trop riche ; brune ou beige clair = correct.

Lire également : Achat de véhicule d’occasion : chez un professionnel ou un particulier ?

Régler la vis de richesse

La vis de richesse ajuste le mélange air-essence à bas régime. Un bon réglage assure un ralenti stable et régulier. Pour régler la vis de richesse, faites des petites rotations. Vissez la vis complètement (sans forcer) puis dévissez-la d’un tour et demi. C’est le réglage standard. Faites tourner le moteur au ralenti et écoutez le bruit. Ajustez la vis de ralenti pour un régime normal (entre 1000 et 1500 tours/minute). Dévissez et revissez la vis de richesse par quart de tour jusqu’à trouver le réglage optimal.

Régler la vis de ralenti

La vis de ralenti permet d’ajuster la vitesse du moteur au point mort. Un bon réglage de la vis de ralenti va éviter que le moteur cale ou s’emballe lorsque vous n’accélérez pas. Pour régler la vis de ralenti, il suffit de la tourner dans un sens ou dans l’autre pour augmenter ou diminuer le régime du moteur au point mort. Le réglage idéal dépend du type de moto et des conditions climatiques, mais il se situe généralement entre 1000 et 1500 tours/minute.

Régler l’aiguille du boisseau

L’aiguille du boisseau coulisse dans un tube et ajuste le mélange air-essence à mi-régime. Sa hauteur varie selon le cran de fixation du clip. Un cran plus haut enrichit le mélange et donne plus de puissance. Un cran plus bas appauvrit le mélange et donne moins de puissance. Pour régler l’aiguille, il faut démonter le carburateur et changer le cran du clip. Il faut faire des tests routiers et regarder la couleur des bougies : blanche ou grise c’est trop pauvre ; noire ou grasse c’est trop riche ; brune ou beige clair c’est correct.