Rénovation fondations de maison : les travaux à réaliser

Avant d’envisager de rénover les fondations de votre maison, vous devez vous rassurer qu’elles ont effectivement un problème. Cela s’observe par des fissures sur le sol, les façades intérieures et extérieures des murs, des planchers de niveaux différents, l’insertion des eaux au sous-sol ou au bas des murs et l’affaissement du sol.

Quels travaux réaliser ?

En fonction du type de sol et du terrain, le professionnel peut déterminer la gravité de l’affaissement des fondations de votre maison. Ce déséquilibre est dû à des fissures actives qui ont un impact significatif sur les murs de la fondation.

A découvrir également : Comment savoir si l'on achète au bon prix un appartement ?

Elles peuvent évoluer rapidement pour aboutir à l’affaissement des fondations d’une maison. Lorsque cela arrive, il est nécessaire pour le professionnel chargé du projet de procéder à la stabilisation de la maison. Cela se fait de quatre manières.

L’utilisation de la résine expansive

L’injection de la résine est une forme d’intervention que le professionnel réalise lorsque toutes les parties des fondations de la maison ne sont pas impactées. Il agit alors sur la zone défaillante du sol argileux.

Lire également : Comment acheter un bien immobilier sans apport ?

Pour injecter cette résine à forte pression d’expansion dans les fondations, le chef du projet contacte un géotechnicien. Celui-ci fait des trous de 12 à 23 mm de diamètre, plus ou moins profonds. Cette opération a pour but d’agir sur le sol et les fondations de votre maison pour les redressées.

L’emploi des micropieux

Dans ce cas, il est question de traiter la totalité des fondations de votre maison. Bien évidemment, les travaux à réaliser sont différents. L’équipe doit d’abord faire un certain nombre de forages dans les fondations, sous la coordination du responsable.

L’objectif étant d’insérer des armatures pour ensuite couler du béton dans les trous. Par la suite, ils entreprennent de procéder à une fixation en tête de micropieux qui permet de relier les « anciennes » et les « nouvelles » fondations.

L’usage des puits et longrines

C’est une méthode délicate qui ne peut être appliquée sur des maisons anciennes ou au sol fragile. En effet, cette stratégie consiste à creuser en dessous des murs des fondations, afin de faire des massifs en béton qui seront liés sous les fondations au travers des poutres ou longrines. Tout ceci va renforcer le soutien de la maison.

 La stabilisation des fondations en profondeur

Il s’agit de la méthode la plus répandue. Elle est d’ailleurs qualifiée « d’ancienne » dans le milieu des professionnels du bâtiment. Elle consiste à creuser les fondations pour les ancrer en profondeur et les fixer sur un sol plus résistant. Ceci, en y mettant du béton, en vue de stabiliser la maison. Pour cela il faut creuser et réparer un côté avant de passer à l’autre.