Les avantages de la surélévation des bâtiments

En 2014, le paysage de l’urbanisme en France a connu un tournant décisif avec la promulgation de la loi ALUR. Conçue pour rationaliser les processus de construction dans les zones urbaines, la législation visait à lutter contre les problèmes urgents de pénurie de logements et d’escalade des prix des loyers. Parmi ses dispositions transformatrices, on peut citer la renaissance d’une pratique ancestrale : la surélévation des bâtiments. Cet article se penche sur les subtilités de cette pratique, en explorant les raisons pour lesquelles elle change la donne pour les propriétaires.

La surélévation des bâtiments : pourquoi ?

Répondre à la pénurie de logements :

La France est confrontée à une grave pénurie de logements, notamment dans les régions densément peuplées. La loi ALUR, en rétablissant la possibilité de surélever les bâtiments, vise à rationaliser la création de nouveaux logements sans avoir à démolir les structures existantes. Cette mesure est particulièrement importante dans les zones où les terrains disponibles sont limités.

A découvrir également : Rempoter efficacement votre plante verte d'intérieur

Préserver le patrimoine urbain :

La Surélévation d’immeuble Paris présente un double avantage : elle permet non seulement d’accélérer la création de logements, mais aussi de préserver la richesse architecturale des bâtiments anciens. Plutôt que de démolir des structures historiques, la surélévation ajoute de nouveaux espaces de vie, contribuant ainsi au patrimoine de la ville.

Ajouter de la valeur grâce à l’extension :

En pratique, la surélévation consiste à créer de nouveaux appartements dans les combles ou à modifier la toiture. Cette extension est parfaitement intégrée à la façade de l’immeuble, ce qui augmente la valeur globale des anciens immeubles en copropriété.

A lire également : Les différents types de volets pour embellir votre habitation

Des avantages multiples

Gains financiers pour les copropriétaires :

L’un des principaux avantages est d’ordre financier. La création de nouveaux lots au sein d’une copropriété entraîne une réduction des coûts à long terme pour les copropriétaires et les locataires. En outre, la vente de nouveaux appartements ou de droits de surélévation génère des plus-values immédiates, ce qui donne un coup de pouce économique partagé par les copropriétaires.

Financement des rénovations :

La surélévation d’un immeuble génère souvent une plus-value qui peut être affectée à des travaux de rénovation essentiels. Les parties communes, les façades et les ascenseurs vétustes peuvent être remis à neuf, les fonds ainsi obtenus permettant de financer des travaux de rénovation complets.

Amélioration de l’efficacité thermique :

La création de logements sous les toits permet d’améliorer l’efficacité énergétique d’un bâtiment. En respectant les dernières réglementations thermiques, ces nouveaux espaces contribuent à améliorer l’isolation, offrant des avantages à long terme et s’alignant sur les normes environnementales.

Surélévation de bâtiments dans les centres urbains

Utilisation stratégique du capital :

Dans les grandes villes comme Paris, où les prix de l’immobilier au mètre carré restent élevés, la surélévation des bâtiments devient une solution intéressante. L’espace aérien au-dessus d’un bâtiment sert de réservoir de capital à faible coût. Les gestionnaires immobiliers peuvent choisir de vendre des droits de surélévation ou de gérer eux-mêmes le processus de surélévation, en tirant parti du soutien législatif fourni par la loi ALUR.

Flexibilité financière pour les rénovations :

L’injection de capital résultant de la surélévation sert plusieurs objectifs. Les gestionnaires immobiliers peuvent l’utiliser pour rénover les bâtiments, en s’attaquant aux dépenses différées telles que le remplacement des ascenseurs et des châssis de fenêtres. La surélévation permet d’ajouter des copropriétaires, ce qui redistribue les charges collectives de manière plus équitable.

Perturbations minimales pendant les travaux :

L’un des avantages notables de la surélévation est que les occupants peuvent continuer à vivre dans le bâtiment pendant la phase de construction. Les nuisances sont réduites au minimum et les travaux se déroulent sans heurts. La nouvelle construction est conforme aux dernières réglementations thermiques, ce qui a un impact positif sur l’indice énergétique du bâtiment.

En conclusion, la surélévation des bâtiments apparaît comme une solution à multiples facettes présentant des avantages financiers, environnementaux et sociaux. Qu’il s’agisse de remédier à la pénurie de logements ou de favoriser l’efficacité énergétique, cette pratique s’aligne sur les objectifs de l’urbanisme moderne. Alors que les propriétaires envisagent le potentiel de la surélévation, la loi ALUR fournit une base législative pour débloquer ces avantages précieux. Pour l’avenir, la surélévation est un témoignage de l’innovation en matière de développement urbain et de solutions de logement.